Arrêter de fumer : témoignage de Khaled

Partagez... Share on Facebook133Share on Google+1Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn0Pin on Pinterest0Email this to someonePrint this page
Témoignage d'un ancien fumeurIl y a autant de formes d’addiction qu’il y a de fumeurs. Peut-être vrai, ou peut-être pas. Nous avons tous un cerveau identique qui contrôle tout notre corps. Par contre, ce qui est différent d’un individu à l’autre, c’est le ressenti de la situation.

J’aimerais vous parler d’un ancien fumeur, qui a bien voulu me parler de son addiction.

Le Témoignage de Khaled

Michael : Bonjour Khaled. Quand avez-vous commencé à fumer ?

Khaled : C’était il y a 25 ans. Un de mes camarades de classe m’a offert ma première clope.

Michael : Pourquoi cette envie de fumer ?

Khaled : Je suis quelqu’un de timide et à l’école je voulais être bien vu par les filles. Malheureusement c’était un leurre.

Michael : Pendant toutes ces années que vous a apporté la cigarette ?

Khaled : A mesure que je prenais de l’age, ma timidité augmentait me poussant à me réfugié derrière une fumée d’illusions ou l’idole qui enterrait ma fouge de jeunesse à petit pas bref, dans un sursaut d’orgueil… j’ai arrêté une première fois mais… il s’est avéré que je tenait beaucoup plus à ma clope qu’à mon portefeuille.

Michael : Combien de cigarette fumiez-vous à cette époque ?

Khaled : A certains moment je fumais 25 cigarettes par jour.

Michael : Vous étiez donc ce qu’on peut appeler un « gros » fumeur. Tout ceux qui nous lisent et qui sont dans la même situation aimeraient sans doute savoir comment vous avez pu arrêter ?

Khaled : Le déclic a vu le jour deux ans plus tôt. En prenant du recul je me suis demandé si la cigarette résoudrait un quelconque problème. Comme je me trouvais en face de points d’interrogations sans réponse, j’ai décidé et commencé à travailler sur mon psychisme. Il m’a quand même fallu deux ans pour que je prenne conscience que le tabac ne constituait plus un plaisir et j’ai dis STOP.

Michael : Merci Khaled pour votre témoignage et félicitations pour cette réussite.

Pour arrêter de fumer…

Les symptômes de sevrage ne sont pas les seuls obstacles à relever quand on arrête de fumer. Comme dans le cas de Khaled, le psychisme a un poids très important. C’est ce qu’on appelle la dépendance psychologique. Le cerveau a la lourde de mission d’assurer notre survie.

Pour cela il est programmé biologiquement pour nous faire fuir la douleur et rechercher le plaisir. Plusieurs zones du cerveau interviennent dans ce processus, notamment la partie qui gère les émotions.

Si votre première cigarette est associée à un contexte positif, comme c’est souvent le cas, votre cerveau l’a alors associé à un moyen de trouver du plaisir.

Pourtant, le rapport bénéfice/risque est très mauvais pour la survie. Ce calcul, c’est la mission du cortex préfrontal – la partie du cerveau derrière le front, associée aux cognitions supérieurs – qui vient à maturité bien après la fin de l’adolescence.

Stratégie

Arrêter de fumer ne s’improvise pas. Pour être sûr de réussir, il faut mettre au point une stratégie, ce que peu de fumeur font tout en croyant au miracle.

Le « plan de bataille » doit tenir compte des symptômes de sevrage et des solutions pour les supporter, mais ça ce n’est pas le plus important malgré ce qu’on pourrait croire. Le plus important c’est la dépendance psychologique qui fait inexorablement rechuter si elle n’a pas été solutionné. Comment faire ? La meilleure solution que je connaisse et la déprogrammation des blocages émotionnels. Grâce à la psychologie énergétique – ce que j’appelle la psychologie 3.0 – il est possible de déprogrammer le « subconscient ».

Le docteur Bruce Lipton est un neurobiologiste qui a étudié de très près les bénéfices des techniques de psychologie énergétique. Regardez la vidéo suivante pour en savoir plus, et je vous recommande son livre « Biologie des croyances ».

Partagez... Share on Facebook133Share on Google+1Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn0Pin on Pinterest0Email this to someonePrint this page

Michael Cebulski
Coach anti-conformiste et passionné par les neurosciences, je mets mon expertise au service de ceux qui veulent en finir avec la cigarette. Mon approche est holistique : reconnecter le corps, le mental et l'émotionnel.

A la recherche de conseils ?

Inscrivez-vous pour recevoir votre Guide GRATUIT

D'autres articles

Pas de votre faute

Ce n’est pas de votre faute si vous n’arrivez pas à arrêter. Découvrez pourquoi !

Combien de fois avez-vous entendu un ami ou un proche vous dire : "Tu n'as pas de volonté ou quoi ?!", parce que vous n'avez pas tenu votre engagement du nouvel an et repris une cigarette à peine une semaine après avoir arrêté ? Vous avez fini par croire qu'effectivement vous n'avez…
LIRE LA SUITE
ne pas fumer 101 astuces

Ne pas fumer : 101 astuces pour y arriver

Ne pas fumer, ça paraît tellement simple dit comme ça, mais pour certain c'est un combat quotidien. Parfois la meilleure chose à faire quand vous avez envie de fumer, c'est simplement de penser à autre chose. Détournez votre attention vers une pensée ou une activité moins dangereuse pour votre santé.…
LIRE LA SUITE

Préparez-vous aux obstacles

“ J’ai décidé d’arrêter pour notre bébé qui venait de naître. J’ai donc mis chez nous un panneau ‘ Interdiction de fumer ’. À peine une heure plus tard, le besoin de nicotine a déferlé sur moi comme un tsunami, et j’ai allumé une cigarette. ” — Carole. Comme en…
LIRE LA SUITE
que faire quand on a envie de fumer-5 minutes

Que faire quand on a envie de fumer ?

Quand on arrête de fumer le temps peut sembler passer moins vite. Les journée sont longues et envahies par l'envie de fumer. Mais en y regardant de plus près ces envies ne durent que quelques minutes (entre 3 et 5 minutes). Avec le temps ces envies sont de moins en…
LIRE LA SUITE

VOUS VOULEZ ALLER PLUS LOIN ?

J'ai mis au point une méthode de sevrage tabagique

3 thoughts on “Arrêter de fumer : témoignage de Khaled

Laisser un commentaire